1- L’Arménie historique (en jaune, la République d’Arménie).

2- L’Atropatène et l’Albanie du Caucase

Régulièrement, et de plus en plus régulièrement ces derniers temps, des articles écrits dans la perspective des sciences dites ‘dures’ — biologie, informatique, physique, sciences cognitives — abordent des objets traditionnellement étudiés par les SHS et les humanités, et rencontrent une averse de critiques plus ou moins amènes. Les auteurs y sont traités tout à tour d’andouilles, de nazis, de falsificationnistes, de fake science, de salmigondis, de bachi bouzouks, d’ectoplasmes, et j’en passe. Eux-mêmes en retour ne se privent pas d’inventer l’invective qui claque.

On peut juger cela désolant. Néanmoins ces échanges ou ces polémiques sont toutes engendrées par un…

Les quatre formules du Professeur R

Je ne pense rien de la chloroquine, de l’hydroxychloroquine, de la néochloroquine ou de la chloroquine à venir. Je ne vais donc pas prendre parti pour, contre quoi que ce soit relativement à HCQ (comme je nommerai la famille de l’hydroxychloroquine dans ce qui suit). La chloroquine (contre le Covid19) est au fond une invention de génie du professeur Raoult: dès que nous en parlons nous sommes pris dans une géométrie si non-standard qu’il n’y a que des mauvais côtés, pas un seul bon. Je vise donc ici, ambitieusement, le moins mauvais coté de cet espace tératologique, celui où logerait…

Photo Robert Franck, in The Americans.

Pour qui aime méditer sur la liberté d’expression, la censure, le droit à la parole et les discours offensants, la quinzaine juste écoulée fut faste en microévénements. Aux USA, une lettre ouverte dans Harper’s magazine, signée par 150 écrivains et chercheurs anglo-saxons dont Salman Rushdie, Martin Amis, Margaret Atwood ou Michael Walzer, revendiquait le ‘free speech’ contre les mouvements de protestation et d’annulation d’orateurs (‘deplatforming’) issus des campus américains que l’on nomme maintenant ‘cancel culture’. [1] Elle a été abondamment commentée, positivement par certains, mais surtout négativement par d’autres, ceux que leurs adversaires surnomment péjorativement Social Justice Warriors (SJW) ou…

Monsieur le Ministre

J’ai pris connaissance avec intérêt des dernières directives concernant la réforme du Capes de philosophie [1], élaborées dans le contexte d’une réforme d’ensemble des concours d’enseignement dans ce pays. Philosophe de profession, ayant naguère longuement lu et commenté l’immortelle pensée de Kim Il Sung, grande lueur de l’Orient, et de l’inmarcesible auteur du Ruhmâna, le grand Turkmanbachi, experts en édification d’humains et élévation des peuples, je ne puis que me réjouir d’en trouver quasiment la trace dans ces belles mesures consacrées au concours d’entrée dans le noble métier d’enseignant de notre discipline. Plus généralement, je crois qu’il…

RAPPEL A L‘ORDRE EPISTEMIQUE #2 (Sur une hypothèse et des querelles).

Commentaires.

Donc, en résumé du Rappel #1 :

1. Il n’y a pas de consensus pour expliquer le dimorphisme sexuel de la stature chez l’humain (DSSH)
2. Les biologistes ne parlent quasiment pas de l’hypothèse de Touraille (HT) et la considèrent peu.
3. HT n’est pas a priori hors des clous, même si elle est peu corroborée.

Concernant (1) : L’originalité de HT n’est pas de dénoncer la main mise éternelle sur la nourriture par les hommes au détriment des femmes — ce qui serait grotesque — mais de mettre au centre de la formulation du problème du dimorphisme de…

UN RAPPEL A L’ORDRE EPISTEMIQUE. #1.

Voilà quelques jours que je vois passer des disputes de plus ou moins mauvaise foi (la bonne foi étant comme la bonne intention selon Augustin ou Calvin, à savoir, si inscrutable que Dieu seul la détecterait) autour d’une hypothèse proposée dès 2009 par Priscille Touraille (CNRS, MNHN) au sujet des causes du dimorphisme sexuel de stature dans l’espèce humaine (DSSH). Elle lie ce dimorphisme à une différence entre hommes et femmes dans l’accès à l’alimentation.

Je ne reviens directement ni sur la querelle actuelle, dont je ne me soucie pas, ni sur l’hypothèse elle-même…

Une polémique occupe apparemment le milieu de la vulgarisation scientifique relativement à la mention de l’hypothèse proposée par Priscille Touraille (MNHN) dans sa thèse de doctorat, au sujet de l’explication de la différence de taille entre hommes et femmes. Cette polémique fait écho à une autre, en décembre 2017, dont l’enjeu était très directement cette hypothèse que les médias avaient alors vulgarisée. Ayant, avec des collègues publié dans un volume collectif en français puis en anglais l’un des textes de cette chercheuse, je me suis senti concerné par la somme de mésinformations et d’âneries alors mise en circulation. Pour renseigner…

L’Université ne doit pas laisser entrer les imposteurs.

Chercheur CNRS affilié à l’Université Paris I Sorbonne, j’ai été invité à un évenement placé sous le haut patronage de la présidence de l’Université à un événement intitulé le Procès de Dieu. Or à ce festival d’éloquence étaient programmés, entre autres éminents orateurs:

  • M. Georges HADDAD, Président de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • M.Christophe VIGOUROUX, Président de l’institut Pasteur
  • Pascal RUFFENACH, Président du directoire de Bayard, directeur du journal La Croix
  • M.Florian BACHELIER, premier questeur de l’Assemblée Nationale
  • Me Olivier COUSI, Bâtonnier élu de l’ordre des avocats de Paris
  • Mme Mireille MARTY DELMAS…

Philippe Huneman

Philosophe, CNRS. Institut d’Histoire et de Philosophie des Sciences et des Techniques (Paris I Sorbonne). Site pro: www.philippehuneman.wordpress.com

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store